Logo Hugo Duras

Actualités...

Article sur L'univers de...

Eté 2009

Nantes AU QUOTIDIEN

Magazine de l’information municipale - ÉTÉ 2009 - N°196

 

Un carré à soi, une œuvre pour tous

 

ÉVEIL. On frotte, on frappe, on griffe et on gratte. Toc-toc sur la boîte pour qu’elle s’ouvre et voilà que sortent des crayons, mais non, ce sont des poissons, une spatule, mais non c’est un crocodile, oh, il a des dents, on gratte, tiens, ça fait des marques bizarres…Manches retroussées, ils sont cinq, hauts comme trois pommes autour de la petite table, et ne perdent pas une bouchée de ce que raconte et montre Hugo Duras, ce monsieur rigolo qui vient leur rendre visite dans leur crèche, Le cheval à bascule. À chaque enfant, il a donné une toile sur châssis et, en guise de pinceau, une carte téléphonique ! Les tubes de peinture sont des oiseaux qui volent au-dessus de leur tête et laissent échapper… des petites crottes, rouges, bleues, vertes… Ça tombe bien, on en avait besoin !

 

Artiste peintre, Hugo a passé trois matinées avec deux groupes d’enfants de la crèche. Intervenant en pratique artistique, il défend “l’art pour tous” et encourage l’expression libre, afin de “permettre à un public jeune ou moins jeune de s’ouvrir aux mondes en utilisant ses sens”. Pour cela, pas besoin de discours technique : il ouvre la porte de l’imaginaire et fait entrer la poésie. Sur sa toile peinte, où il veut, au milieu ou dans un coin, chaque enfant a tracé un petit carré qu’Hugo a découpé ; et tous les carrés se sont ensuite rejoints sur la grande toile qui fait l’œuvre collective. “Ce carré est un symbole pour l’enfant, explique Hugo. C’est sa signature, qui le représente en tant qu’individu sur la toile commune à tous. ” L’individu dans le collectif, quand on a deux ans, on le saisit très vite. On était aussi très fier de montrer l’œuvre à ses parents lors du vernissage de l’exposition. Celle-ci a permis de valoriser chaque petit créateur et de revivre avec ses mots les différentes étapes qui y ont conduit. “L’univers de…” est le nom du projet qu’Hugo Duras a conduit avec les petits. Il l’adapte aussi à tout public, comme récemment, par exemple, à la résidence pour personnes âgées Le Chambellan, à Doulon.